• Meilleurs voeux pour l'année 2012

    L'équipe de France Espérance vous adresse ses meilleurs voeux pour l'année

    Meilleurs voeux pour l'année 2012

    Une année qui devrait être riche en émotions de toutes sortes.

    Que vous souhaiter plus particulièrement ?

    Certainement la santé et beaucoup de courage dans tout ce que vous allez entreprendre, car vous allez en avoir besoin... nous allons en avoir besoin.

     

    C'est donc par ces vœux et par ce premier et dernier article de la nouvelle année, que nous concluons cette Médiathèque baptisée "Arme d'Instruction Massive".

    Meilleurs voeux pour l'année 2012

     

    Pourquoi ? Parce-qu’elle nous semble suffisante pour résumer les fondamentaux et qu'il ne faudrait pas faire l'erreur de la diluer dans des réactions qui concerneraient la masse des actualités quotidiennes.

    Ces nombreuses actualités, pourtant nécessaires, sont malheureusement trop souvent autant de branches, du  même arbre, destinées à cacher la forêt.  

     

    Cet article étant le dernier, il sera donc un peu long. Aussi, le diviserons-nous en plusieurs parties. Considérons que ce qui suit est une introduction nécessaire à ces futures parties, surtout pour ceux qui découvrent le Blog, et que ce sera un plaisant récapitulatif puis une synthèse pour les autres, qui nous suivent déjà depuis quelques temps. 

    L'attitude que nous allons adopter pour 2012, si notre emploi  du temps nous le permet, sera d'aller enquêter sur le terrain. Nous souhaitons, toujours plus, approfondir les sujets graves que nous avons abordé ici et qui selon nous, méritent un développement et une attention collective. Pour cela nous allons tenter de rencontrer ces personnes qui militent elles aussi, sur le Web comme dans la rue, afin de confronter nos opinions. Nous souhaitons participer à ouvrir ces pistes de réflexion afin qu'elles aboutissent à un protocole d'accord vers une réelle résistance à la "pensée unique" globalisante qui verse le Monde dans une forme évidente de totalitarisme.

    Cela passera donc toujours par cette nécessaire intention à informer le plus grand nombre afin que nous soyons toujours plus nombreux à comprendre l'urgence dramatique de la situation.

    Il nous faut impérativement quitter les sentiers battus de la Politique politicienne, dont le débat et les petites phrases de provocations entre les protagonistes, tendent de plus en plus vers le contenu-spectacle d'une mauvaise émission de télé réalité. Il nous faut apprécier, à sa juste valeur, ce Média de Masse télévisuel aliénant. Cette télévision (car beaucoup encore la regarde de trop prêt) nous explique en transformant des faits divers en feuilletons à rebondissements, ce qui serait digne d'être retenu de l'information générale comme de l'Histoire. Elle s’emploie en plus à nous dicter nos émotions et nos comportements, en diffusant la représentation d'une image faussée de la société, du Monde et de nous même. Avec ce talent certain, elle déforme les objectifs de la consommation et elle débride la compétitivité de toute moralisation. Elle impose ainsi les Codes. Le formatage du Système est sa principale fonction au grand regret des parents, des salariés, des sans emplois et des responsables politiques eux-mêmes. Nous sommes tous aujourd'hui rompus à l'obligation de jouer dans ce grand tournoi de télé-société-réalité.

    Nous allons donc ouvrir un autre Blog. Il devrait voir le jour prochainement et fera état de nos investigations et de nos rencontres, en texte et en image. Nous allons ainsi nous encourager mutuellement à cesser d'être les victimes d'un Système sur lequel il nous est autorisé de nous exprimer (quoi que), mais dans lequel nous ne jouons, au quotidien, pour la plus part d'entre nous, aucun rôle de décideur et donc aucun rôle réel de contre-pouvoir. C'est la mort de l'idée même de la Démocratie. C'est l’abandon d'un système éducatif cohérent que l'on voudrait plus performant que lobotomisant. C'est l'abandon de politiques économiques au service des citoyens, car cette "Ressource" humaine n'est plus considérée comme rentable. C'est un tout intégré à la destruction, à l'échelle planétaire, des souverainetés nationales, en vue de l'instauration d'un gouvernement mondial et totalitaire. 

    La liberté d'expression trouve généralement ses limites dans la censure de l'action légitime qu'elle pourrait induire.

    Meilleurs voeux pour l'année 2012

     

    Donc, pour ceux qui nous ont suivi depuis le mois de mars. Pour ceux qui font leurs propres recherches. Pour ceux qui ne sont plus dans la suffisance de vivre en préférant ignorer la réalité par peur d'être empli d'un profond désarroi ou d'angoisses ingérables... bravo !!! Le combat continu et il nous faut redoubler d'effort.

    "Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l'une ni l'autre."
    Thomas Jefferson

    Pour les autres... Sachez que ce travail d'échange, de recherche est une quête. C'est la volonté de transformer notre Société, nos Sociétés, en définissant un objectif dans lequel l'humain reprend toute sa place dans l’Édifice de la Civilisation, une place digne parce-que respectée. De nombreuses personnes ont commencé avant nous, se sont battues pour une notion de liberté placée avant celle d'utilité. Nous leur devons de ne pas avoir plongé plus tôt dans ce chaos programmé par l'industrialisation à outrance et le consumérisme. Si nous ne prenons pas la mesure de ce que nous vivons et donc, de la nécessité de l'action, ce sont nos enfants ou nos petits enfants qui hériteront de ces visions d'injustice dont nous étions déjà tous conscients à l'époque de notre adolescence... puis que nous avons oublié, résignés. Les générations suivantes devront donc poursuivre cette lutte, dans de probables pires conditions, si nous ne sommes pas à la hauteur de nos espérances.

    Nous avons la possibilité, en cette époque charnière, d'influencer notre histoire commune, notre véritable Histoire et pourquoi pas de l'écrire pour que nos enfants et nos petits enfants soient conscient des efforts que nous leur auront légué et pas d'une simple défaite dans la continuité. Il s'agit d'accomplir un acte militant, surpassant de loin l'acte de voter en 2012 que nous réclame, encore une fois, toute cette caste politique, à grand renfort de personnalités protégées et de carriéristes. Car derrière le droit de vote que beaucoup d'ignorants qualifient de devoir, se cache surtout un simple test politique. Il s'agit principalement de tester la population, pour savoir si le système en place reste populaire, pour savoir si la population continue d'accepter majoritairement la règle du jeu. Ce jeu, ne consiste qu'à reconduire "le Système politique" dans son ensemble, car nous savons que voter pour les uns ou pour les autres ne changera rien dans les fondamentaux. C'est ce grand jeu de société, qui permet à la partie... aux partis, de caresser l'espoir d'exercer au moins, ou pour, cinq ans... de plus. Qui gagne... qui perd ?

    Le Système 1, le peuple 0. Depuis des dizaines d'années, qui nous auront conduit où nous en sommes, c'est toujours le Système qui gagne.

    un peu d'humour politique

    "Une fois tous les cinq ans vous avez les moyens d'agir, les moyens de changer les choses..."
    Dominique de Villepin

    Et les autres candidats, qui ont en commun ce même système politique, avec ces mêmes règles, ne peuvent penser différemment.

    Qu'avons-nous ? Un semblant de Démocratie à l'attention du Peuple tout les cinq ans... et entre les deux... quoi ? L'impuissance, la résignation, les regrets, les remords, l'évidence récurrente d'avoir été trompé une fois de plus par des discours dignes des plus grands concours d'éloquences. Et par devoir, attendre l'échéance légale pour mettre un nouveau bulletin... de mécontentement... dans une urne. Mais quel est ce devoir que l'on encense, si ce n'est celui du juste encouragement à ne pas changer l'ordre des choses ?

    Il est temps de se rendre à l'évidence et d'accepter enfin, que la Politique professionnelle a totalement usurpé la notion de Démocratie pour satisfaire des intérêts supérieurs. Cette mise en évidence, c'est d'ailleurs ce que cette mascarade politique craint le plus... comme l'évidence d'un éveil politique imminent de la population...

    Pas besoin que toute la population s'éveille et prenne conscience de cela, est-ce par ailleurs seulement possible?

    Il suffit d'un nombre suffisant pour peser et faire pencher la balance du côté de la remise en question... et d'entraîner de fait le chantier des réformes, en commençant par celle de nos Institutions corrompus et dévoyés de ce que devrait être leur mission première... l'intérêt collectif. L'idéal, bien entendu, serait d'entraîner tout le monde vers l'objectif de ce chantier mais comment faire lorsque tout est fait pour ligoter les gens à leur lit dans cet asile de fous... le vrai asile, tenu par des chefs autoproclamés et qui possèdent certainement les gênes de la vraie folie ou une malformation cérébrale héréditaire ou encore l'antidote contre l'altruisme et la compassion et qu'ils se refileraient de génération en génération depuis des lustres, au Sommet de la Grande Pyramide.

    C'est pourtant se placer à l'opposé du défaitisme ou du pessimisme dont certains nous accusent, car défaitisme et pessimisme entraîne souvent l'abandon et l'inaction. Il est vrai que le tableau que nous peignons n'est pas rose mais ce n'est pas tant la couleur qui importe que les contours. Les vrais pessimistes sont ceux qui préfèrent rester confinés dans un semblant de déni rassurant, en le confondant avec de l'optimisme, alors qu'ils savent souffrir au quotidien et que cette souffrance se meut en conflit intérieur. Cette souffrance s'ajoutant souvent à celle du conjoint, débouche inévitablement sur l'explosion de la sphère familiale, sans épargner les enfants.

    Accepter les choses pour ce qu'elles sont permet au contraire de dynamiser et de revitaliser l'esprit. C'est nous aider à comprendre que certaines craintes et souffrances sociales nous sont imposées. Cette "Stratégie du Choc" à pour but de nous canaliser, de nous garder prostrés, verrouillés entre peurs et frustrations. Toutes ces techniques psychologiques leur permettent de nous conserver dans nos nombreuses et diverses cellules d'isolement, qu'elle soient familiales, professionnelles... ou qu'il s'agisse d'une réelle solitude. Dans ces cellules, beaucoup d'entre nous son déjà résignés, certains dans un  état d’apathie extrême pour qui le suicide devient une délivrance.

    En 2011, 3 970 personnes ont été tuées sur les routes... et ça on nous le rappelle à chaque mise en place d'un nouveau radar.

    Mais chaque année, ce sont plus de 10000 personnes qui se suicident en France; ce qui représente un suicide toutes les 50 minutes. Ces chiffres seraient encore sous-estimés d'environ 20% selon un rapport du Haut Comité de la Santé Publique. Pour ce rendre compte de l'ampleur du phénomène, on dénombre entre 160 et 180 000 tentatives de suicide par an ; soit plus de 15 fois le nombre de suicidés. Soit une tentative toute les 3 minutes environ.

     Et là où sont les radars ?

    Et bien les radars c'est vous, nous et tout ceux qui participent humblement mais activement à éveiller nos consciences.

    Il faut nous rappeler que le Peule peut tout car c'est au Peuple, à chacun d'entre nous, que revient l’organisation de la Cité et de la Nation. C'est un leurre de croire que ce devoir appartient seulement à quelques personnes, elles qui auraient imaginé faire profession de la politique et nous l'imposer comme un état naturel des choses. C'est un leurre de croire qu'ils vont nous aider à résoudre des problèmes auxquels ils sont indifférents.

     

    "En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire."
    George Orwell

     


    C'est donc ce que nous allons tenter de faire dans la prochaine partie de cette article. Nous risquons de commettre certaines erreurs, des approximations... mais si nous avions, quelque peu raison, dans l'ensemble, il nous semble judicieux de vous transmettre notre analyse même si elle peut vous sembler bien différente de la votre. Ainsi chacun peut comparer, analyser, vérifier et transmettre à son tour avec plus de justesse. Transmettre pour que les futures épreuves soient moins dures à endurer... Transmettre pour que certains plans, fomentés contre les peuples, soient plus difficiles à mettre en place ou puissent, étalés au grand jour, échouer définitivement.

    prochaine partie

    c'est posté

     

     

    « ImmortalitéÉtat des lieux »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    héraclite
    Samedi 17 Novembre 2012 à 14:15

    Bonjour France

    2012 se termine et dessine les contours du contenu de l'analyse.Pour compléter celle-ci; je pense que nous allons vers  un nouvel empire romain,tout le traduit:relachement des moeurs, du pain ,desjeux, un certain esclavagisme, et cette dette,qui pour sa première fois  ne sera pas mise à plat, n'étant plus dette d'état. C'était sous l'antique  République romaine ,laquelle comme aujourd'hui, avec sa dette privée,n'avait de République que le N.O.M...............  Déjà...QUI VIVRA VERRA

    4
    Mardi 24 Janvier 2012 à 16:06

    "J'ai dénoncé à plusieurs reprises dans mes billets NOTRE responsabilité de citoyens et notre complicité dans la situation actuelle. Hem... ça n'a pas plus."

    Et c'est bien parceque c'est déplaisant... que c'est choquant. Il est évident qu'une grande majorité des citoyens s'assoient sur leur responsabilité. La Campagne devient une messe avec ses gourous et ses adeptes, le vote un show à l'américaine avec quelques candidats missionés par la perpétuelle classe dirigeante régnante.

    Nous sommes en présence d'une simple formalité politique qui conforte l'usurpation démocratrique.

    C'est ce qui démoralise majoritairement les citoyens dans cet accroissement de résignation.

    Ainsi beaucoup se disent : "Si ce n'est plus qu'un jeu... et bien tant pis, jouons le jeu et arrêtons de dénoncer ce que nous savons tous mais que nous sommes fatigués d'exprimer, de lire ou d'entendre, puisque ça ne sert à rien."

    Nous pouvons donc laisser cette majorité l'emporter, tous nous donner la main, accepter l'état de fait et nous résigner solidairement, tous ensemble... ou pas !!!

    3
    Lundi 23 Janvier 2012 à 13:32

    Me revoilou.

    Et comment que je suis équilibrée, même vu de près. Bon, ce n'est pas forcément un avis partagé mais finalement, l'essentiel est que je me sente bien dans mes rangers.

    Il semble aujourd'hui de bon ton qu'aucune tête ne dépasse. Pensée unique, tenue unique, opinion unique, bref... une lâcheté finalement assez généralisée. Comment déceler le mensonge quand on en est un adepte permanent ?

    Et c'est ce qui m'effraie dans la perspective des élections. L'électeur attend du politique un parler vrai quand lui-même redoute de s'exprimer et se ment pour se rassurer.

    J'ai dénoncé à plusieurs reprises dans mes billets NOTRE responsabilité de citoyens et notre complicité dans la situation acctuelle. Hem... ça n'a pas plus.

    Même si je ne suis pas d'accord avec tout ce que vous écrivez (que j'ai lu il va de soi) je me sens plus riche.

    Cordialement

    2
    Lundi 23 Janvier 2012 à 12:03

    Merci Ironspoon,

    Romantisme et Métal affirmé, quand d'autres passent leur temps à tenter de se débarrasser ou de l'un ou de l'autre.

    Tu sembles finalement tout à fait équilibrée... vu d'ici.

    Belle chronique... à bientôt.

    1
    Lundi 23 Janvier 2012 à 09:55

    Instructif, passionnant et... atterrant.
    Je vais avoir de la lecture mais tout ce qui me permet de pousser mon analyse est bienvenu.

    Je souhaite vous retrouver rapidement et j'espère que ma chronique permettra à d'autre de décrypter cette novlangue qui nous asservit intellectuellement et politiquement.

    A bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :