• État des lieux

     

    État des lieux - État des Dieux

     

    Un petit - son - pour accompagner la lecture ?

     

    Une nouvelle échéance présidentielle inévitablement verrouillée par la Crise... de nerf... de la Finance Internationale. Une Finance Internationale dérégulée ou dégénérée qui n'aurait, selon ses protecteurs politiques et médiatiques, rien à se reprocher si ce n'est d'engendrer un délire paranoïaque.

    Nous sommes dans une lutte. Une lutte contre les mensonges qui rongent notre Histoire commune. Une lutte contre la grande mascarade politique républicaine qui prétend défendre la démocratie et qui en réalité conforte une oligarchie composée de hauts fonctionnaires intermittents et interchangeables qui servent de fusibles à de grands patrons apatrides, comme ceux qui les financent et qui les encouragent ensuite à se réfugier dans de doux paradis fiscaux.

    Cette Politique est un jeu de chaises musicales où se mêlent Autorités industrielles, Autorités financières, Autorités Militaires, la Justice et les Médias. Comme le modèle Anglais qui s'est si bien exporté aux États-Unis ou comme en Allemagne, le Campus ou la Cité Universitaire sont de véritables incubateurs. Les Grandes Écoles, par un programme savamment forgé par l'idéologie économique dominante, conditionnent le futur citoyen. Une poignée d'étudiants sélectionnés auront déjà accès à des codes et des rites élaborés, que quelques-uns respecterons déjà bien plus que le Règlement Intérieur de l’Établissement (la loi)... ceci explique cela. C'est l'entrée en matière de ce que sera le grand jeu de rôle de la Société, arbitré par les cercles d'influences, auquel ils seront bientôt invités à participer.

    Les voilà nos politiques, ils viennent dans la lumière et nous les recevons dans notre espace télévisuel. Ils nous font de fausses promesses enrobées de papiers argentés et nous les portons aux hautes fonctions auxquelles ils aspirent. Souvent ils nous déçoivent et il se retirent, car nous les chassons rarement, laissant leur place à ce qui semble être l'unique opposition, mais il n'en est rien, car deux grands Partis valent mieux qu'un pour confondre le Peuple dans la même direction.

    Parfois un scandale les éclaboussent, alors ils s'évaporent dans l'ombre, retournant dans ces Cercles d'Influences qui sont le vrai Pouvoir et qui leur permettront de ne jamais être inquiété par la Justice, ou rarement ou à peine... ou trop tard.

    Dans cette ombre justement, s'articule tout l'esprit de notre Société Laïque aux aspirations mondialistes. Sous couvert de laïcité, il s'agit de cloisonner les autres religions comme tous les courants de pensée alternatifs, afin de mieux les anéantir. Cette Société Laïque cache en fait une autre Église, constituée de rites, de Temples, de Clergés et de soldats. C'est un Réseau discret mais gigantesque, tissé de "fils" invisibles sur toute l'étendue du Globe. Cette Église n'a pas de patrie puisque l'un de ses objectifs est de les posséder toutes, terrestres comme célestes. Elle agit par la séduction de sa propagande, possédant ceux qui la distille et qui s'en abreuve, par la corruption qui flatte l'ego, par l'argent qui tient toute ses promesses et par la guerre qui a le dernier mot. L'objectif est de tout unifier, sous son règne.

     Vincent Peillon 1 D'où vient la religion laïque?

    Prenons un exemple que tout le monde connait maintenant... même de loin. La Franc-Maçonnerie se dévoile depuis plusieurs années et pour cause, le temps a passé et avec lui le temps de la chasse aux sorcières. Aujourd'hui visible et fragilisée, elle n'est plus qu'une des branches de ce Réseau tentaculaire supranational, ce nouvel arbre de vie. Cette Église de la Pensée a survécu de nombreuses fois à ses erreurs dictée par sa gourmandise. Pour cela, elle s'est divisée puis s'est recomposée sous d'autres noms, chaque branche maitresse continuant d'évoluer selon des rites plus personnels tout en radicalisant au Sommet, une doctrine commune à l'ensemble.

    "Ce qui ne tue pas rend plus fort."

    Ainsi fort de sa radicalisation, ce Sommet, qui impose sa doctrine en gouvernant dans l'ombre, désigne du doigt d'autres mouvements sensés être plus extrémistes que lui... et nous regardons... ailleurs. Nourrit d'un esprit de vengeance après des années de persécution, voilà ce Sommet plus dangereux que le simple affairisme dont on l'accuse et qui ne dérange que ses basses strates, car dans les plus petits degrés de cette pyramide, l'initié est souvent aussi naïf que le profane, tout en cultivant un formidable syndrome de supériorité.

    L'affairisme peut se confiner à de simples histoires d'argent qui restent bien souvent le sport national de quelques mafieux en col blanc. Cependant, promettre obéissance et devoir envers une Cour Suprême obscure qu'ils ne rencontreront jamais, c'est ignorer sciemment tant qu'ils en tirent quelques bénéfices, que les objectifs qu'ils servent n'ont aucun intérêt pour la civilisation toute entière. Il s'agit d'une quête de "Pouvoirs Absolus" contre les lois naturelles et collectives de l'humanité. Pour cela il faut asservir et faire plier jusqu'à rompre. Il faut vaincre et que d'autres perdent tout, sous la défense de sacrifices et de dégâts collatéraux... tout y compris la vie, même si cela concerne des milliers, des millions d'individus... accessoires.

    Confortée par ses obédiences la menant sur le Toit du Monde et surtout par l'absence de résistance actuelle, notre future Nouvelle Église consolide la voie de la mondialisation vers son Nouvel Ordre Mondial salvateur. Tout est mis en œuvre afin que cet Ordre soit identifié comme la Gouvernance Mondiale nécessaire et qu'on l'accepte comme on accepte un G8, un G20 ou l'OTAN ou l'ONU qui sont les formidables outils de son succès. Ce sera alors un Ordre enfin couronné, concentrant tous les Pouvoirs Industriels, Scientifiques et financiers... entre ses mains... officiellement, au dessus des Nations, au dessus des Royaumes, au dessus des Empires, au dessus des Peuples et de tout ce qui n'émanera pas de lui comme de tout ce qu'il enfantera. Le vrai totalitarisme, déjà rêvé, déjà mis en échec et cependant toujours reconduit... jusqu'à la victoire. Ceux qui ne l'accepteront pas n'auront plus qu'à essayer de se cacher ou tenter de partir pour une lointaine planète. Il faudra faire allégeance.

    Cette pierre d'angle sur le toit du monde module les lois au grès des enjeux industriels et commerciaux que soutient "sa Finance Internationale" faite de fausse monnaie. Mais ils ne faut pas confondre bénéfices et objectifs. Sur les échanges mondiaux de capitaux, seuls 5% concerneraient des objectifs réels quand tout le reste ne seraient que spéculation... de l'huile dans le moteur.

    C'est là qu'il faut s'interroger d'urgence. Nous entendons dire souvent que ceux qui se trouvent au Sommet sont tant détachés du Monde réel qu'ils ne le comprennent pas.

    Oups ! Et si c'était l'inverse. N'ont-ils pas tous les outils pour se rendre compte de ce qu'ils bâtissent et de ce qu'ils détruisent. Et si comme ces capitaux qui circulent, nous la grande majorité de la population, n'avions qu'une existence spéculative pour mettre de l'huile dans le moteur.

    Croyez-vous que l'on puisse provoquer des guerres et laisser mourir de faim des populations et qu'il y est de bonne raisons valables à cela. Oui... on le peut. Les chefs d'états se prononcent souvent, au nom des peuples qui les ont élus, dans ce sens... et sans "État d'âmes".

    La Population serait ainsi composée comme suit :

    1% d’héritiers illuminés et leurs objectifs surnaturels + 4% de valets administratifs forgés à faire fonctionner leur économie réelle et 95% des individus qui étant de moins en moins nécessaires pour atteindre ces objectifs, s'enferme, pour partie, dans une économie spéculative routinière et d'autres meurent tout simplement de ne pouvoir y adhérer.

    Pour l'Industrie, il est évident que la "ressource" humaine est la plus chère de toutes... cette ressource n'a donc plus aucun avenir.

    Quels sont les objectifs que le Sommet poursuit ?

    Ces objectifs, ne seraient-ils pas déterminés par une forme d'irrationalité engluée dans un trop grand mysticisme qui pourrait mettre l'humanité en danger ou en péril, après l'avoir déjà entrainée, pour la plus grande majorité, dans de multiples formes d'esclavage et dans la Guerre ?

    C'est ce que nous allons tenter d'évoquer dans la prochaine partie.

    • Pour quoi, comment, pour qui ?

    Mais sachez que ce travail de recherche, tout le monde peut l'accomplir.
    Vous n'avez pas le temps?
    Mais vous comprenez soudain pourquoi il est important que vous n'ayez pas le temps ou ne serait-ce que vous soyez convaincu de ne pas l'avoir.

    lien à venir

    « Meilleurs voeux pour l'année 2012
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Mercredi 15 Mai 2013 à 22:28

    C'est exactement ça... Nous comprenons aujourd'hui, de mieux en mieux, la Grande Orientation qui anime ce Monde. Derrière les mots de démocratie, de laïcité, de paix, de dette... se cache une pensée dominante escathologique. Cette pensée dominante anime plusieurs hautes sphères d'influences qui se cachent sur le Toit du Monde. Elles se combattent pour se payer les plus grosses parts du gâteau qu'offre notre Monde visible et invisible et s'allient pour faire plier ceux qui les contrarient dans leurs plans.

    Le but...

    Le but sûprème... Avoir entre les mains, l'ultime destinée du genre humain.

    Ainsi le Naturel doit périr. La réalité devient une réalité virtuelle, jusqu'à ce que la deuxième supplante la première... l'Homme mortel devient un posthumain par le transhumanisme afin de s'émanciper de la mort pour ceux qui "compteront" dans ce qui restera d'un monde matériel et asphyxié d'un côté... et d'autres mondes parallèles paramétrables, interagissant avec la conscience qui pourra les animer avec pour seule limite... l'imagination.

    Nous sommes déjà dans ce processus... le vieux monde meurt assassiné pour que nous ne soyons pas tenter de nous y accrocher. Avec la programmation des nouvelles générations et à grand renfort de propagandes, nous glissons sur cette pente idéologique d'où l'on ne remonte pas tellement nous constatons semble-t-il, qu'il paraît impossible de s'y arrêter.

    1
    Le Meur
    Mercredi 15 Mai 2013 à 13:08

     

    Si un homme averti en vaut 2 ,alors les 13364,  depuis 2011 ,qui ont surtout lu ces pages sont déjà au moins 26728 . L'autre blog en lien permet de poursuivre l'exploration .Nous ne sommes pas au bout de révélations distillées ,et qui n'attendent plus que le chaînon manquant qui sera dévoilé en son heure. Ceux qui sont les maîtres d'oeuvre de cette vaste entreprise d'asservissement vont sous peu être démasqués. La Résistance qui se met en marche vient réunir toute les pièces du grand puzzle. Internet et sa communication, instrument du libéralisme qui veut imposer son commercialisme mondial est le même outil  permettant de connecter des données parcellaires et qui rassemblées forment un tout éclairant  pour les perspicaces .    A suivre...

            

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :